Publié par Laisser un commentaire

Pôle Nord ou Pôle Sud ?

La saison hivernale est souvent propice à la réalisation d’activités thématiques sur les animaux du froid. On a tendance à se concentrer sur les animaux de la banquise alors que l’Antarctique possède quelques espèces qui y ont élu domicile malgré les conditions climatiques extrêmes.

Aujourd’hui, je vous propose donc un petit jeu de tri pour distinguer les espèces animales du Pôle Nord et celles du Pôle Sud.

Avant toute chose, commençons par un petit cours de vocabulaire parce que c’est toujours mieux de savoir de quoi on parle 🙂

  • le Pôle Nord c’est le point le plus au Nord de la planète.
  • Le pôle Sud, c’est le point le plus au Sud de la planète.
  • l’Antarctique est un continent recouvert de glace situé à l’extrême sud de la planète. Le Pôle Sud est situé sur l’Antarctique.
  • La banquise c’est une étendue de glace qui se forme sur l’eau. Il ne faut pas la confondre avec l’inlandsis qui est une étendue de glace qui se forme sur un continent.
  • L’océan Arctique est situé à l’extrême nord de la planète
  • L’océan Antarctique est situé à l’extrême sud de la planète. Il entoure le continent du même nom.
  • Le cercle polaire arctique est l’un des cinq principaux parallèles (ligne géographiques imaginaire) représentés sur le planisphère. C’est celui qui est le plus au nord. Il est situé à 66° nord du Pôle Nord
  • Le cercle polaire antarctique est l’un des cinq principaux parallèles représentés sur le planisphère. C’est celui qui est le plus au sud. Il est situé à 66° sud du Pôle Sud (les trois autres principaux parallèles sont le tropique du cancer, le tropique du capricorne et l’Equateur).

Voilà, maintenant que nous sommes tous d’accord sur le vocabulaire, c’est parti pour l’activité du mercredi ! Aujourd’hui, nous allons donc trier les animaux selon le lieu où ils résident la plupart de l’année.

Pour cela, je vous invite à vous munir de figurines réalistes telles que Schleich, Papo, Collecta ou encore Safari Ltd. Si vous n’en possédez pas, pas de panique, je vous propose une alternative en fin d’article 🙂

Téléchargez et imprimez gratuitement les deux cartes de nomenclature sur les cercles polaires arctique et antarctique

Et c’est parti pour le tri des animaux !

Mais quels sont les animaux que l’on trouve aux deux pôles ?

Au Pôle Sud, la faune est moins importante que sur le reste de la planète compte tenu des températures et de la météo très extrêmes. Néanmoins vous pouvez y trouver :

  • la baleine bleue qui vient se nourrir de krill. Ces minuscules crevettes sont très nombreuses grâce à la prolifération de phyloplancton dont elles se nourrissent. Saviez-vous qu’à certains endroits de l’océan il y a tellement de krill que l’eau se pare d’une jolie couleur rose ? C’est tout simplement fascinant !
  • les manchots : manchot empereur, le plus grand de tous les manchots, le manchot royal, le manchot Adélie, le manchot papou… A ce titre, je vous conseille vivement de visionner l’exceptionnel film « la marche de l’empereur » pour tout savoir sur ce manchot. C’est un film documentaire très bien réalisé.
  • les manchots sont le mets favori des phoques : phoque de Ross, phoque de Weddell, phoque crabier … on trouve également en antarctique des léopards de mer.
  • et comme la nature est bien faite, la chaîne alimentaire se poursuit et l’orque est souvent dans les parages quand il y a des phoques. L’orque est un mammifère marin considéré comme l’un des plus grands prédateurs.
  • en Antarctique on trouve également de nombreuses espèces d’oiseaux : des labbes, des petrels, des gorfous reconnaissables avec leur huppe de plumes jaunes ou oranges sur la tête, des albatros ou encore des cormorans.

Tout ce petit monde investit surtout les côtes. Le centre du continent est bien trop hostile.

Gardons notre anorak, nos moufles et notre bonnet à pompon pour nous rendre dans le cercle polaire Arctique. Il y fait moins froid qu’à l’extrême sud de la planète, mais la glace est quand même omniprésente (même si elle a tendance à s’amenuiser du fait du réchauffement climatique, mais ceci est une autre histoire). La faune est bien plus diversifiée

  • vous pouvez tomber nez à nez avec un ours polaire (je ne vous le conseille pas ^^) et sa silhouette blanche connue de tous.
  • phoques, morses, loups arctiques, renards polaires, hermine, lièvre arctique se plaisent également dans ces milieux bien froids.
  • les rennes (ou caribous chez nos amis canadiens) et les élans (ou orignal toujours au Canada) sont des cervidés qui s’accomodent parfaitement des grandes étendues enneigées.
  • et puis il y a les oiseaux migrateurs qui s’en vont à la fin de l’été quand la neige commence à tomber : oies bernaches, grues, eiders, bécasseaux.
  • et dans l’océan ? les narvals et bélugas profitent des polynies (des chemins d’eau creusés dans la glace) pour traverser le Pôle Nord.

Et si vous ne possédez pas les figurines adéquates ? pas de panique, sur la boutique vous trouverez un document composé de 41 cartes de nomenclature représentant les animaux du froid 🙂 il est justement parfait pour ce genre d’activité et développer le vocabulaire de vos petits bouts de chou 🙂

Cartes de nomenclature : les animaux du froid

Vous souhaitez aller plus loin ? voici quelques autres documents que vous pouvez trouver sur la boutique en ligne

cartes de nomenclature : la morphologie de l’ours polaire

cartes de nomenclature : la morphologie du manchot empereur

cartes à pinces de dénombrement : les animaux du froid

livret d’activités maternelle : les animaux du froid

et pour plus d’idées d’activités sur les animaux du froid, je vous oriente vers l’article très bien écrit de Maaademoiselle A Shop

Maaademoiselle A. Shop - 10 idées sur le thème des animaux polaires (activités, jeux, livres)

Publié par Laisser un commentaire

Décorer des masques pour le carnaval

Mardi 16 février c’est mardi-gras !

Il est de notoriété publique de manger des crêpes pour l’occasion. C’est aussi un jour associé au carnaval 🙂 Mais savez-vous ce que l’on fête et quelle est l’origine de Mardi-gras ?

Mardi-gras est le jour qui précède le mercredi des cendres : le début du carême qui mènera les chrétiens jusqu’à Pâques. Pendant le Carême, les croyants alternent les jours de jeûn et les jours d’abstinence. Tout cela pour rappeler les 40 jours que Jésus a passé dans le désert sans manger. Alors avant de passer quarante jours dans la foi et la sobriété, les gens faisaient la fête la veille : c’est ainsi que mardi gras est né.

C’est également à cette période de l’année que les armateurs dunkerquois envoyaient leurs bateaux de pêche pour 6 mois dans les eaux islandaises. La solde était payée de moitié avant le départ et sachant que la moitié des marins ne reviendrait pas de ce long périple, eux aussi faisaient la fête avant le départ : c’est le début du célèbre carnaval de Dunkerque !

Vue la situation sanitaire actuelle, les carnavals de par le monde sont tous annulés. Ceux dans les écoles aussi … Mais pas question de se laisser abattre, aujourd’hui, je vous propose de créer de jolis masques pour faire la fête mardi prochain en mangeant des crêpes à la maison.

Pas de règle, pas de tutoriel à suivre !! je vous invite vraiment à faire le tour de votre maison à la recherche de tous les accessoires que vous pouvez utiliser pour décorer vos masques : peinture, feutres, pompons, paillettes, gommettes, sequins, plumes, perles … Vos masques seront les plus beaux car ils seront sortis de votre imagination ❤

Pour télécharger gratuitement le document contenant trois masques différents, c’est par ici que ça se passe –> Masques à télécharger

Je vous conseille d’imprimer les masques sur du papier assez rigide car avec la peinture et tout ce que vous allez ajouter, ça risque de gondoler ou de se fragiliser.

Maintenant, à vous de jouer !!! je compte sur vous pour me montrer vos jolis masques. Pour cela n’hésitez pas à me taguer sur les réseaux sociaux : Instagram et/ou Facebook.

Envie de prolonger l’aventure carnavalesque ? rendez-vous sur la boutique pour télécharger les deux documents sur le sujet

Cartes de nomenclature les carnavals du monde

cartes de nomenclature : imagier du carnaval

Publié par Laisser un commentaire

S’intéresser au temps qu’il fait

L’étude du temps et de la couverture nuageuse passionne les hommes depuis des temps immémoriaux, puisqu’elle permet de prédire la météo et ainsi adapter leur posture ou leurs cultures agricoles.

A l’heure actuelle, s’intéresser au temps qu’il fait permet de comprendre différents phénomènes, mais pour cela il est nécessaire de comprendre ce que signifie la météorologie.

La météorologie c’est l’étude des phénomènes climatiques grâce à l’observation et à l’analyse de différentes variables : la température, les précipitations, l’ensoleillement, la pression atmosphérique … Le météorologue utilise pour cela différents appareils pour calculer ces variables.

Aborder la météorologie avec les enfants peut se faire très tôt car au delà de l’observation de la nature, cela permet à l’enfant de se repérer dans le temps et dans l’espace puisque la météo dépend des saisons mais également de la situation géographique.

Avec les plus jeunes, vous pouvez commencer par expliquer les relations de cause à effet : quelle tenue adopter selon le temps qu’il fait, selon la température ?

Je vous invite à télécharger et à utiliser pour cela l’excellent fichier disponible sur la boutique en ligne de Maaademoiselle A Shop : La météo

cartes de nomenclature
Maaademoiselle A Shop

Ce fichier comprend 10 cartes de nomenclature essentielles pour développer le vocabulaire de l’enfant.

Voici une petite idée d’activités à préparer pour votre enfant dès 2 ans afin de lui expliquer la relation de cause à effet : s’habiller selon le temps qu’il fait :

Etalez devant lui différents vêtements : un tee shirt, un short, une casquette, un bonnet de laine, une écharpe, des gants, un parapluie, des bottes, un k-way, une doudoune, des sandalettes, un pull … Nommez chaque objet avec lui. Puis, proposez lui une carte du fichier Météo et demandez à votre enfant quels vêtements sont, selon lui, appropriés au temps représenté sur la carte. Petit à petit, l’enfant comprendra que le froid l’obligera à mettre des vêtements chauds, et au contraire, la casquette est essentielle pour se protéger du soleil.

Cette activité pourra se faire également par la suite au moment de vos sorties : questionnez votre enfant : selon toi, comment allons nous nous habiller aujourd’hui pour aller se promener ? Est-il judicieux de mettre les bottes ?

Prenez également le temps d’observer les nuages. C’est une activité très reposante et inspirante, qui plus est permet de mettre en marche l’imagination. Allongez vous dans l’herbe dans un espace dégagé et observez le ciel avec votre enfant. Avez-vous remarqué que les nuages n’ont pas la même forme, ni la même couleur ? Certains forment de grosses masses grises tandis que d’autres laissent l’impression d’une traînée de poussière après avoir passé le balai… il y a de petites boules de coton et de longs nuages qui s’étirent … Il y a des nuages qui semblent plus proches de nous et d’autres qui semblent monter très haut dans le ciel. Vous allez vite vous prendre au jeu et chercher des formes dans les nuages.

Maaademoiselle A Shop propose également un deuxième fichier, à propos des nuages cette fois.

cartes de nomenclature
Maaademoiselle A Shop

Il peut être intéressant de proposer les cartes à l’enfant et de lui demander en les observant quelle carte correspond aux nuages qu’il peut apercevoir dans le ciel. Ainsi vous pourrez associer les cartes de nomenclature des nuages avec la roue des nuages que je vous propose de télécharger en passant par ce lien. Elle permet non seulement d’identifier les nuages présents dans le ciel, mais également de pouvoir prédire le temps qu’il fera grâce à des pictogrammes. C’est un support extrêmement ludique dans le sens où l’enfant est parfaitement capable de l’utiliser même sans être lecteur. Le nom du nuage n’est qu’accessoire.

Pour aller plus loin, ou bien avec des enfants plus âgés, vous pouvez aborder les instruments de mesure du temps qu’il fait, utilisés par les météorologues pour comprendre les phénomènes climatiques ou prévoir la météo. Si chacun a une fonction précise, tous ne sont pas connus du grand public. Par ailleurs, la météorologie étant une science qui existe depuis les premiers hommes, ces instruments sont devenus de plus en plus précis et complexes.

A l’aide du fichier Les instruments de mesure du temps, vous pouvez proposer une activité de reconnaissance des objets. Cela aidera l’enfant à comprendre le rôle de chacun d’entre eux. Pour ancrer durablement les apprentissages, n’hésitez pas à proposer à votre enfant de chercher dans le dictionnaire une définition succincte de ces instruments de mesure. Chercher l’information est bien plus qualitatif que de l’avoir à portée de main.

Voici une autre idée d’activité autour des instruments de mesure du temps : placez les cartes sur une table et demandez à votre enfant s’il existe dans la maison des objets qui ont la même fonction. Pour certains c’est assez simple, le thermomètre notamment. Pour d’autres c’est plus complexe. Pourquoi ne pas aussi proposer à votre enfant d’associer les instruments qui permettent d’étudier le même phénomène ? C’est le cas par exemple des différents thermomètres, ou bien de l’anémomètre, la girouette et la manche à air qui s’intéressent au vent.

Une fois que votre enfant connaîtra la fonction des instruments, je vous propose de l’inviter à devenir météorologue pour réaliser les activités proposées dans le livret d’activités : la météorologie. Préparée différemment que les autres livrets de la boutique, celui-ci permet davantage de manipulation, ainsi l’enfant adopte une posture de scientifique : observer, émettre des hypothèses, les vérifier et consigner tout cela dans un carnet dédié.

En effet, le livret propose de réaliser quelques instruments pour mesurer le temps qu’il fait : au programme : la réalisation d’un pluviomètre, d’une girouette et d’une petite station météo. A la suite de ces réalisations, votre enfant pourra relever les mesures prises et ainsi observer les phénomènes climatiques à court terme et proposer des hypothèses pour les expliquer.

Développer l’observation active de l’environnement permet à l’enfant de se poser des questions afin de comprendre le monde qui l’entoure. La météorologie est une science qui accompagne toutes les innovations et les évolutions de l’homme, elle n’est pas juste un accessoire permettant de savoir si demain on prend ou pas son parapluie, des enjeux bien plus importants sont à l’oeuvre, notamment la préservation de l’environnement.

Publié par Laisser un commentaire

Observer les feuilles.

De prime abord, rien ne ressemble plus à une feuille qu’une autre feuille. En partant de ce principe, les balades en pleine nature ne revêtent pas un très grand intérêt. Pourtant, en se penchant davantage sur l’observation du monde qui nous entoure, nous nous apercevons très rapidement que la nature est unique, colorée et de toutes les formes possibles.

A l’aide du document « la forme des feuilles » disponible via ce lien, observer les feuilles devient alors un jeu d’enfant.

Vous pouvez étaler devant vous le butin de votre collecte de feuilles réalisée auparavant, ou bien emmener vos cartes lors de vos sorties nature. Choisissez la feuille qui vous inspire le plus et posez-vous la question : s’agit-il d’une feuille simple ou composée ? Si elle est attachée directement à la branche, c’est une feuille simple, si au contraire, plusieurs folioles sont rassemblés sur un radicule (petite tige), lui même attaché à la tige, alors c’est une feuille composée.

Vous pouvez également vous focaliser sur la forme du limbe, la partie verte et plate de la feuille, ainsi que la forme de la marge, le tour de la feuille. A partir de ces observations, vous serez alors en mesure d’identifier quelques caractéristiques de la feuille que vous avez en face de vous.

L’observation active et l’assimilation d’un vocabulaire précis participent toutes deux à la connaissance et à la reconnaissance du monde qui nous entoure. Ce sont deux éléments nécessaires pour éduquer l’enfant au développement durable, à la beauté et à la diversité de notre nature et à l’importance de prendre soin de notre planète !